• Martine Aubry, par son manifeste qui agite le parti socialiste, s'affirme en contribuant à faire avancer le débat public. Elle ne se revendique pas « frondeuse de gauche » comme les députés socialistes mais comme une alternative à la politique actuelle, menée par le président de la République. Une alternative sociale en aidant ceux qui participent à l'innovation et à la richesse du pays, en prônant plus de souplesse pour les ménages comme le temps de travail.
    La Maire de Lille, en proposant son programme (présidentiel ?), essaye de crédibiliser la gauche en prouvant que le parti socialiste a encore des idées ; elle est la plus populaire.
    Martine Aubry, par ses idées, essaye aussi d'encombrer le gouvernement sans qu'elle ne le dise ; elle est, pour l'instant, toute seule, peut-être trop préoccupée par le congrès des États généraux du PS ? la présidentielle de 2017 ?

    L'exécutif est déjà très impopulaire pour supporter les critiques de Martine Aubry et le spectacle honteux que donne les députés frondeurs sur les réformes que mène le gouvernement. Les Français sont dépassés par l'instabilité économique et les sensibilités de chacun à gauche ne doivent pas donner lieu à des divisions ( bloc social-libérale / bloc social-démocrate) en s'exposant dans le débat public.
    Au préalable, il serait judicieux de reconstruire de manière sereine la gauche car tout le monde accepte les « débats d'idées ». Une gauche ayant des valeurs en ne laissant pas passer la doctrine libérale, créant tant de divisions. En plus de cette refondation, faire immédiatement barrage à la droite, y compris au sein du gouvernement, en ne négligant pas le clivage droite/gauche, et au Front National surtout.

    Le débat d'idées que propose Martine Aubry est juste à condition qu'il soit soutenu, et non à arriver à des fins électorales, seul. Une alternative est donc possible pour faire gagner la gauche et c'est ce que fait le PS avec ses États généraux, où chacun peut contribuer et Mme Aubry sera d'une grande utilité car populaire et pleine de conviction. 


    votre commentaire
  • Et rebelote ! Comme il y a une semaine, des heurts ont éclaté à Paris, ce samedi, engendrés par l'interdiction du gouvernement de la manifestation pro-palestinienne.

    Une interdiction inacceptable dans un État de droits et de libertés. Des débordements intolérables qui appellent à chacun à la responsabilité.

    Mais à qui la faute ?

    Elle est aux élites de ce pays qui bafouent les principes fondamentaux de la démocratie, en interdisant des manifestations pacifiques pour la paix au Proche-Orient. En décidant ainsi, le gouvernement doit prendre ses responsabilités face aux dérapages qui ont eut lieu mais aussi en gérant de manière équitable le conflit israélo-palestinien. Quand on veut gérer ce conflit épouvantable qui dure depuis des décennies, ceux qui nous gouvernent ne doivent pas prendre parti pour un État qui impose une autorité excessivement violente à l'égard d'un autre (Israël contre la Palestine). On peut aussi gérer ce conflit en arrêtant de voir l'antisémitisme PARTOUT: l'islamophobie et les amalgames explosent. Tous les pro-palestiniens ne sont pas « antisémites » mais anti-conflit israëlo-palestinien ! Ils existent bien sûr des fauteurs de désordre dans chaque revendication mais il ne faut pas généraliser quand il s'agit des revendications pour la libération de Gaza par exemple. D'autant que des groupuscules d'extrême droite juifs (comme la LDJ ou le Bétar) appellent aussi à la haine sans qu'on s'en aperçoive.

    Ensuite, la faute est aux organisateurs de la manifestation interdite. Chaque citoyen doit se plier aux règles de la République. Comment les manifestants veulent-ils se faire entendre en bravant l'interdiction de la loi ? Cela crée du désordre et de la destruction et ne fait pas honneur aux opprimés palestiniens. Si chaque manifestant faisait appelle à son bon sens tels que créer des pétitions, écrire/appeler les dirigeants pour exprimer la peine que l'on a sur le conflit et agir plus concrètement ensemble ou envoyer des représentants de manifestants pour les informer des actions, nous en serions pas à ce bras de fer. Il y a d'autres actions moins violentes que les manifestations où certains peuvent scander « mort aux Juifs ».

    Enfin, la faute est surtout à l'ONU et aux États-Unis ! Impuissants, indifférents, irresponsables. Les appels aux cessez-le-feu, qui sont fait d'une manière remarquable et respectable, ne vont pas suffir à empêcher Israël de continuer sa folie meurtrière sur des populations civiles. L'oppresseur restera sourd aux appels à la paix que demande la communauté internationale. Laisser faire ceci serait comme laisser se produire des importations du conflit. Il est donc urgent d'agir avec des mesures plus radicales, en martelant Netanyahou de sanctions.

     

    La France, par l'importation du conflit, est un des seuls pays à se ridiculiser devant la communauté internationale... Il faut donc que chacun prenne ses responsabilités sur ce triste résultat qu'est l'importation du conflit entre Israël et la Palestine. Il faut avoir de vives pensées pour toutes victimes de cette guerre qui ravage le Moyen-Orient mais aussi à ceux qui sont touchés par la barbarie et le terrorisme, comme au Mali ou en Irak.


    votre commentaire
  • On ne peut évidemment pas nier les violences et débordements de la manifestion en soutien au peuple palestinien. Inacceptable et certains individus devront être punis dans la plus grande sévérité. Néanmoins, la France a fait une lourde faute d'interdire la manifestion pro-Gaza, pays ayant été le seul à l'interdire, si elle aurait éviter toute la "chienlit". Beaucoup ont dénoncé ce coup de force sur les réseaux sociaux où les internautes étaient persuadés que la France était le pays des Droits de l'Homme et des Libertés.
    Au lendemain des incidents intolérables à Paris, les médias et politiques Français n'ont cessé de faire l'éloge de la communauté juive tant la synagogue de Sarcelles a prit un coup violent. Beaucoup de dires et de désinformation : les pro-palestiniens attaqueraient la communauté et que la synagogue aurait « brûlé », ce qui s'avêrait être faux puisque qu'on ne s'est pas focalisé sur la Ligue de Défense Juive ou le Bétar, groupuscules d'extrême droite juifs, qui participaient fermement à ce désordre. Sarcelles est l'une des villes les plus diversifiées de France, et déclarer que la violence et le mouvement antisémite venaient des jeunes issus de banlieues est inqualifiable.
     
    Le peuple français en a marre de la manipulation médiatique et de la protection outrancière des juifs en France sans dénoncer les groupuscules juifs présents ce jour là.
    Oui, les incidents qui viennent d'un côté ou d'un autre sont inadmissibles. Mais les Juifs ne méritent pas autant de traitements médiatiques ! C'est de la surreprésentation. Par exemple, on peut voir que François Hollande et Manuel Valls ne cessent d'appeler au calme (c'est déjà correct) mais aussi à ne pas s'attaquer aux « synagogues ou épiceries kasher », c'est à dire à ne pas faire « resurgir l'antisémitisme ». Il ne faut pas oublier les actes anti-chrétiens et l'islamophobie qui peuvent ressurgir après ces débordements. Les agressions autour des églises et des mosquées (mais aussi envers des personnes handicapées, des personnes d'origines étrangères) sont chaque jour de plus en plus nombreuses en France.
    Il faut que toutes les confessions soient représentées de la même manière ! Sinon tout le monde s'étonnera de la montée en puissance des Juifs de France et les haines entre communautés seront de plus en plus présentes... et lourdes de conséquences.
     
    À travers ce billet, le message est de dire que ceux qui manifestent pour la libération de Gaza, et en particulier de la Palestine, ont le droit de le revendiquer avec paix et amour et ne pas les interdire en prenant position pour un côté, comme l'ont fait bêtement les autorités françaises parisiennes. Mais ceux qui ne manifestent ne doivent pas prôner la haine du Juif ou d'autrui.
    Notre pays ne mérite pas ce climat de tension. La France doit être une nation reconnue pour sa diversité en privilégiant le dialogue intercommunautaire et être égalitaire en agissant et déployant les mêmes moyens pour chaque lieux de culte de confessions différentes.

    votre commentaire
  • 9 mois de prison ferme pour avoir diffusée, sur un réseau social, une photo comparant Christiane Taubira à un primate. Voilà ce que la Justice a infligé à l'ex tête de liste du Front National, Anne-Sophie Leclere, pour cette comparaison inacceptable. D'autant que des milliers de Français ont pu se sentir affectés par cette haine nauséabonde. Justice a été faite pour la Garde des Sceaux !

    Cette condamnation n'est pas issue des « services de Mme Taubira », comme le prétendent les cadres du FN, mais du Code Pénal qui applique la loi pour chaque citoyen. De tels propos portent atteinte à la République. Nous sommes tous égaux en droit et en devoir et il n'est pas question que ce type de violence morale se banalise dans la vie publique. Cette condamnation est un avertissement de ce que représente réellement l'extrême-droite dans ses paroles et ses actes. Ceux qui votent pour ce type de personnes et approuvent ce qu'ils disent et font n'ont pas conscience de la division profonde qu'ils instaurent en France.

    Enfin, faire appel à cette décision de justice exemplaire revient à dire que c'est tout à fait normal de comparer une personne (à cause de sa couleur de peau ou autre) à un singe, ce qui est inadmissible.


    votre commentaire
  • En ce 24 juin, où le monde est encore braqué sur la Coupe du Monde au Brésil, c'est au Nigeria qu'a eu lieu ce matin l'enlèvement de plus de 60 femmes au Nord-Est du pays.

    Le coupable de cet enlèvement s'appelle Boko Haram, une secte très dangereuse capable d'effectuer des folies meurtrières dans certains pays d'Afrique. Après le rapt géant effectué par ce même groupe d'obscurantistes en mai dernier, laissant place à l'indignation générale, plus les jours passent, moins il y a d'importance pour ces victimes qui vivent un cauchemar au quotidien.

    L'indifférence ne doit pas s'imposer face à ce qu'il se passe dans beaucoup de pays où les organisations terroristes gagnent effroyablement du terrain comme en Irak ou au Mali, sans foi et ni loi. La communauté internationale n'a rien à perdre face au terrorisme si elle prend des décisions fortes. Si les citoyens du monde se mobilisaient un peu plus en faisant des actions coup de poing cela ferait reculer le terrorisme. Ne laissons pas l'indifférence prendre en nous. Nous avons tout à y gagner.

     

    « Ce qui m'effraie ce n'est pas l'oppression des méchants, c'est l'indifférence des bons » Martin Luther King


    votre commentaire
  • Bon débarras ! Manuel Valls a annoncé aujourd'hui la dissolution des groupuscules d'extrême-droite, à savoir « Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires » et « Oeuvre français ». Ces groupes sont un danger pour la France, la démocratie et propagnet des paroles absolument nauséabonds à propos de l'Islam, les Juifs ou les personnes de couleur notamment. D'autant que certains membres du Front National peuvent être tentés par la dangerosité de ces groupuscules tant ces derniers partagent certaines valeurs du parti de Marine Le Pen, tel "la France d'abord", le protectionnisme et l'immigration zéro... Quand on sait que l'extrême-droite tue physiquement et moralement, depuis des décennies, avec récemment la mort d'un jeune homme d'antifa, Clément Méric, les dissolutions sont une bonne nouvelle et ceci répondent aux attentes de ceux qui militent pour l'anti-racisme !

    J'entends et je lis surtout ceux qui veulent la dissolution des groupes d'extrême-gauche... Ces derniers défendent des valeurs beaucoup plus humains que l'extrêmisme de droite et sont centrés sur de réels problèmes économiques et sociales. Il y a indéniablement des fauteurs de trouble dans chaque extrême mais il ne faut pas se tromper de groupes; soit on s'attaque aux groupuscules de gauche (il y en a) qui, pour la plupart, sont violents et il n'y a aucun problème, soit il ya une attaque à la démocratie si on s'attaque à des partis d'extrême gauche comme la PdG ou le PC.

    En tout cas, s'en féliciter et combattre, plus que jamais, ceux propageant la haine et le déni de réalité.


    votre commentaire